La Banque Solidaire de l’Équipement pour aménager son foyer quand on a trouvé un toit

2011 nike nike nike air maestro taille 11 nouveaux 1235d0

En France, 1,2 millions ménages en situation de précarité sont dans l’attente d’un logement social.  Or, seules 61.000 nouvelles mises en location auront lieu dans le parc social. Le temps moyen d’attente des familles est ainsi de plus de 6 ans.

La réalité du mal-logement recouvre des réalités diverses mais touche un nombre croissant de personnes. > Voir ici les chiffres de la Fondation Abbé Pierre.

L’obtention d’un logement social ne résout pourtant pas tout ! En effet, ces familles débarquent souvent avec quelques valises et ne disposent pas de l’équipement de base pour l’aménagement de leur logement. Au départ, certaines personnes peuvent même parfois regretter la structure d’urgence – équipée – qu’elles viennent de quitter… Avec les faibles revenus dont elles disposent, elles peuvent mettre un ou deux ans à aménager leur nouveau foyer.

Face à cette situation, Emmaüs Défi a initié début 2012 sur Paris la Banque Solidaire de l’Équipement. Ce service a pour objectif de permettre aux ménages ayant accès à un premier logement de s’équiper en biens de première nécessité. Il repose sur la vente et la livraison à prix modique de matériel d’équipement neuf. Les bénéficiaires sont orientés et qualifiés par les travailleurs sociaux de la Ville de Paris qui valident avec eux les priorités d’équipement et le budget associé. Ils sont reçus sur rendez-vous pendant la semaine dans le bric-à-brac d’Emmaüs Défi où un « appartement témoin » leur permet de voir et choisir les produits disponibles : meubles, linge de maison, petit électroménager et vaisselle.

Sur le modèle des Banques Alimentaires, Emmaüs Défi reçoit des dons de biens d’équipement neufs invendus d’entreprises, dont Carrefour a été le premier partenaire. Les produits proposés ne sont pas gratuits, la responsabilisation, l’autonomie et la dignité des personnes sont importantes. Un premier équipement tourne autour des 300€ soit un cinquième à près de sa valeur commerciale.

« Lorsqu’une famille a trouvé un toit, il reste encore à bâtir un foyer et c’est tout aussi difficile. Lorsqu’elles intègrent leur logement après des années d’attentes, les familles ne possèdent rien ou presque. En tout cas pas de quoi aménager leur nouvel environnement et donc pouvoir pleinement se l’approprier. Or, cette étape d’appropriation est cruciale dans le processus d’inclusion sociale. Il faut donc l’accélérer au maximum », précisait le directeur général d’Emmaüs Défi, Charles-Edouard Vincent lors du lancement officiel du projet le 6 juin 2012.

Pour écouter le témoignage d’Elvire, une jeune mère de famille, sur RTL en juin, > cliquez ici

250 familles bénéficiaires en 2012 : en 52″ sur cette vidéo, Fred, responsable logistique de la BSE en décrit le fonctionnement et fixe le cap pour cette première année :

Pour Emmaüs Défi, il s’agit de construire un projet pérenne qui permette de créer de l’emploi pour les salariés en insertion d’Emmaüs Défi. C’est le premier objectif de l’association : « Donner à chacun une chance d’accéder à un travail, quelle que soit sa situation. »

Pour une entreprise partenaire comme Carrefour, c’est faciliter la gestion des fins de stocks de certains produits à moindre coût tout en apportant une solution à des personnes qui en ont besoin.

Cette initiative de Social Business vient enrichir les rangs des innovations sociétales qui associent entreprises privées et acteurs sociaux de terrain à la résolution de problématiques, dans un modèle économique équilibré qui assure leur pérennité.

Évaluez ceci :

2011 nike nike nike air maestro taille 11 nouveaux 1235d0

WordPress:

J'aime chargement…

Sur le même thème

Laisser un commentaire Annuler la réponse.